Alain Commissione, Mine de Savoirs : le digital permet une expérience d’apprentissage continue

07 février 2017

Mine de Savoirs est une start-up française qui propose de maximiser le potentiel de chaque formation grâce au digital. Fil conducteur de l'apprentissage, sa plateforme MROD, entend rendre simple et accessible le digital learning. Alain Commissione, fondateur et CEO, fait le point sur les bénéfices du digital dans la transmission de savoir.

Alain Commissione Mine de SavoirsPouvez-vous nous présenter Mine de Savoirs ?

Mine de Savoirs est une start-up créée en 2015, nous concevons sur mesure des dispositifs de formation blended, intégrant le digital aussi bien à distance qu’en présentiel.

Nous éditons la plateforme MROD [emrod] [émeraude] qui permet aux formateurs de créer et partager des activités interactives avec leurs stagiaires. Le même outil sert à la conception et l’animation en salle ou à distance. Le tout s’organise autour d’un mur collaboratif à la façon d’un réseau social privé.

A qui s'adresse votre offre ?

Les universités d’entreprise ainsi que les organismes de formation sont nos premiers utilisateurs. Ces entreprises ressentent le besoin de repenser leurs offres de formation pour sortir d’un schéma classique : présentiel + elearning.

Nos solutions s’adressent à toutes les entreprises souhaitant faire de leurs formations internes une expérience digitale et sociale aussi bien en salle qu’à distance.

Depuis cette année, nous avons fait nos premiers pas dans le monde de l’éducation, plutôt post-bac. Ce secteur, très différent de la formation professionnelle, nous ouvre de nouveaux challenges.

Qu'est-ce que le digital apporte aux formations présentielles ?

L’intégration du digital en salle doit permettre plusieurs choses :
- susciter un meilleur engagement des participants,
- faciliter la logistique de certaines modalités pédagogiques (faire un sondage de sa salle et dépouiller les réponses en quelques secondes ou encore collaborer à 10 simultanément sur un mindmap),
- avoir un suivi détaillé de ce qui s’est passé dans la salle. La feuille d’évaluation finale a fait son temps !

Mais ce à quoi nous croyons vraiment est qu’il faut faire tomber les clivages entre les notions de synchrone/asynchrone, présentiel/distanciel.

Le digital permet aujourd’hui d’avoir une expérience d’apprentissage continue : en amont (engagement et apport théorique), pendant (l’expérimentation) et en aval (l’ancrage et l’apprentissage entre pairs).

En pratique, la fluidité de ce genre de dispositif est primordiale, par exemple si vous devez changer d’outil à chaque phase, vous risquez d’effriter l’engagement des participants.

Un autre facteur de réussite est l’expérience sociale : apprendre à distance ne doit pas vouloir dire "apprendre seul". Les formateurs, les experts ainsi que les co-apprenants doivent être mis au centre d’un dispositif de formation.
Les avatars ou mascottes peuvent être sympathiques, mais nous préférons l’animation humaine, le succès des réseaux sociaux nous le prouve.

Quelle est la singularité de votre solution, MROD ?

MROD est un véritable couteau suisse pour les formateurs. Ils peuvent concevoir plus d’une dizaine activités : vidéo, quiz, mindmap, classe virtuelle, ou simplement importer un powerpoint.

Les formateurs peuvent ensuite animer leurs groupes, leurs communautés d’apprenants à travers un mur collaboratif, comme sur un réseau social. Le mur construit le fil rouge de la formation, qui n’a plus de limite temporelle ou géographique définie. Mrod est bien sûr consultable sur smartphone, tablette ou PC.

Mrod intègre la norme TinCanxAPI, ce qui permet de suivre la progression de l’apprentissage très finement. Pour chaque activité un rapport détaillé peut être visualisé, vous pouvez ainsi ajuster la conception pédagogique, et proposer aux apprenants des activités plus en adéquation avec leur façon d’apprendre.

Nous cumulons aujourd’hui beaucoup de données, pour proposer bientôt un système d’adaptive learning efficace.

Pouvez-vous nous présenter un cas client ?

Un de nos premiers clients fût l’IFCAM (Institut de Formation du Crédit Agricole Métiers). Plusieurs problématiques étaient à résoudre : les formations sont assurées par des managers, répartis partout en France. En plus de digitaliser les contenus,  ils devaient être accessibles facilement et mis à jour régulièrement.

Une communauté des formateurs a donc été créée sur MROD, pour permettre aux formateurs d’accéder aux ressources pédagogiques et d’échanger sur leurs pratiques en formation.

Côté stagiaires, les formations sont animées via MROD en classe inversée puis lors du présentiel, l’accent est mis sur la collaboration et l’expérimentation grâce aux activités interactives. Les stagiaires peuvent consulter le "mur" après la session et gardent un lien avec le formateur pour des questions une fois sur leur poste de travail.

Quels sont vos projets pour les mois à venir ?

Nous avons déjà développé une box wifi permettant d’utiliser nos solutions sans avoir besoin de connexion à internet. Nous sommes en train de préparer la 2ème génération de box avec de nouvelles fonctionnalités.

L’équipe doit grandir également, nous recherchons d’ailleurs activement un développeur informatique de génie et un responsable client motivé et créatif.

La platefome Mrod est en évolution constante, de nouvelles fonctionnalités sont intégrées tous les mois à la demande de nos utilisateurs. A leur demande un club des Membres Mrod devrait voir le jour en 2017.

Logo Mine de SavoirsVenu du webmarketing, Alain Commissione se passionne pour la formation en 2000 et accompagne les entreprises s’équipant de CRM. D’abord chez Alten, puis chez Cegos, il construit son expertise pédagogique à destination des formations métiers en entreprise.
Alain est le fondateur de la société Mine de Savoirs et l’initiateur de la plateforme Mrod. Il s'amuse avec les modalités pédagogiques et la technique. Son but, faire rimer Digital et Plaisir chez les formateurs.

À lire également

Lesinterviewsdelaformation utilise des cookies afin d'améliorer ses services en permanence et de permettre certaines fonctions. Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Plus d'info